NON à la fermeture du Café de la Gare

Le Café de la gare doit fermer dans une semaine,

 

Le bras de fer dure depuis des années. La mairie souhaite le départ du Café de la gare pour récupérer les locaux. Le bail ne sera donc pas renouvelé et ce départ est exigé pour le 28 février. Alors que la direction de l’établissement poursuit son combat devant les tribunaux, notamment pour obtenir des indemnités d’éviction, les salariés ont écrit au maire en demandant un reclassement.

SAINT-PIERRE

Une page se tourne sur le front de mer de Saint-Pierre. Quoi qu’on en pense, le Café de la gare et la discothèque attenante, l’Africa queen, font partie des lieux emblématiques de la capitale du Sud. À la suite d’un bras de fer avec la mairie, propriétaire des locaux, cet établissement doit officiellement fermer ses portes vendredi 28 février. Par délibération, la commune a ainsi décidé "de ne pas procéder au renouvellement de l’autorisation d’occupation du local faisant partie du domaine public communal", indique un courrier adressé à la direction du café, le 21 octobre dernier. "Mais on n’a pas l’intention de se laisser faire, prévient cette dernière. Pas question que l’on parte sans rien dire". Dans une semaine, l’occupation ne deviendra pas moins illégale, ouvrant alors la voix à une procédure d’expulsion...

Une trentaine d’employés sur la sellette

En attendant, les salariés de l’établissement ont également décidé de réagir. Le Café de la gare embauche directement 26 personnes et quatre autres via des entreprises prestataires dans la sécurité et l’animation musicale. Toutes ont pris la plume pour exprimer leur mécontentement et leur désarroi. "Je ne doute pas que si l’exploitant actuel du Café de la gare devait cesser ses activités, vous aurez préalablement pris soin d’assurer la continuité de mon emploi, soit au sein de l’établissement que vous entendez reprendre, soit en m’affectant dans un service de la commune à un poste correspondant à mes compétences", peut-on lire sur ce courrier "type" que chaque employé vient d’envoyer.

Et d’ajouter : "Je tiens à préciser que je suis, avec tous mes collègues, particulièrement angoissé par cette situation, ayant une famille à nourrir, un loyer à payer et espère que votre priorité en tant qu’élu est de lutter contre le chômage et non de l’aggraver".

Même si cette inquiétude est légitime, on se doute que cette requête a peu de chances d’aboutir, le Café de la gare restant une entreprise privée...

La mairie veut y implanter un service lié au tourisme

Sur le fond du dossier, la mairie et les gérants de l’établissement sont toujours opposés devant les tribunaux. Le Café de la gare conteste les modalités de départ et réclame des indemnités d’éviction aux alentours de 2 millions d’euros. "Hors de question", rétorque en substance la mairie qui a fait modifier les statuts du bâtiment pour y implanter un service public dédié au tourisme.

Pour rappel, ce conflit ouvert avait éclaté fin 2011-début 2012. La commune, dont le maire en personne, avait alors tapé du poing sur la table et demandait le départ de l’établissement. Michel Fontaine reprochait au Café de la gare d’avoir "franchi la ligne jaune" en s’étendant sans autorisation sur l’espace public, pointant notamment les extensions construites pour la discothèque et une terrasse installée sur un petit espace vert qui jouxte l’établissement.

Depuis, les extensions ont été détruites. Et pour la terrasse, la justice a récemment donné raison à la municipalité en ordonnant la destruction des aménagements liés à son installation. Le Café de la gare a également dû verser près de 4 000 euros de dommages et intérêts à la collectivité. Quelques mois auparavant, c’était l’établissement qui obtenait de la justice le retrait de cabanes en bois justement installées par la mairie pour empêcher la mise en place de cette terrasse.

Depuis, ces cabanes en bois ont été déplacées de quelques mètres mais continuent de trôner là sans aucune utilité... Bref, le ping-pong judiciaire dure depuis longtemps et n’est visiblement pas prêt de se terminer.

 

Source: www.clicanoo.re


Le café de la Gare    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Le café de la Gare à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitions.re à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...